jeudi 16 novembre 2017

05 novembre 1976 (Notes)


Maharaj : Les experiences, sentiments de bien être, bien et mal, haut et bas, sont transitoires et temporels, ils apparaissent et disparaissent. Vous devez toujours aller au-delà et réaliser l’ultime ou leur source.

Celui qui parle est différent de la parole. De même, la conscience est différente de son témoin. L’état dans lequel vous étiez, avant la naissance dans ce corps, est l’état auquel vous devez vous raccrocher, et non l’état actuel de conscience de votre corps. Vous devez être conscient de votre source. Quelle était votre condition avant la naissance de ce corps ?

Vous connaîtrez une grande variété d’experiences, mais la relation entre votre mort et le temps doit être bien comprise. Vous devrez finalement, aller au-delà du temps et de l’espace. Le permanent est le vrai, mais à cause de Maya ou l’illusion (développement du complexe corps-esprit), nous sommes détournés de ce qui ne change jamais. La Conscience est au-delà de toutes qualités ou expériences. Toutes les expériences sont temporelles. Prenez de la distance, soyez détaché de toutes ces choses et de toutes ces expériences. La conscience est le seuil de la pure Conscience.

L’état Je suis a une grande puissance, c’est à partir de lui que l’univers s’est manifesté. C’est « l’état de Dieu » qui crée et soutien le monde. C’est à cause de cet état fondamental de Je suis, que tout est apparu et puis, s’est fondu dans la Conscience pure, cet univers entier avec ses dieux et déesses, toute chose, de Brahma à la touffe d’herbe, s’évanouit, comme si elle n’avait jamais existé. Il faut aller, en tout premier lieu, vers cet état de Je suis, y rester et puis se fondre et passer au-delà. Essayez de maintenir cet état de Je suis, restez non concerné par les pensées du bien et du mal.

Si vous vous repaissez encore des notions du bien ou du mal, comment pouvez-vous aller au-delà ? Quand vous serez complétement détaché de toutes ces pensées, alors, naturellement et automatiquement, vous irez au-delà.

Tout (les corps morts, la terre, l’eau, le feu et l’air) se fond das le ciel. Le ciel se dissout dans la conscience, et la conscience dans l’Absolu, l’Etre ou la Conscience pure.

Il y a des millions de visions et d’expériences présentes dans la graine de Je suis, et c’est seulement, en n’en restant détaché et en renonçant au plaisir qu’elles procurent, que nous pouvons aller au-delà. La clé c’est la distance et l’indifférence.

Vous devez parvenir à la conscience (Je suis), là, la conscience individuelle se dissout. C’est seulement quand nous rentrons dans la conscience du corps, que nous nous retrouvons pieds et poings liés, mais, en réalité, nous sommes libres et sans limites. A partir de cette pure Conscience, la compréhension ou réponse correcte vient tout naturellement. Le véritable état de relaxation c’est l’état de Je suis, - libre de toutes peurs ou angoisses. « Aum » est la conscience ou Je suis lui-même. « Je » en tant qu’individu n’est pas présent dans le véritable Je suis, car ce « je » est omniprésent. C’est le « Je » de « Je suis Cela » ou l’Etre pur – sans être personne ou quoi que ce soit en particulier.


Extrait de « Nisargadatta. Notes » de Mark West. Editions Charles Antoni / L’Originel. 2007

mercredi 25 octobre 2017

Soi Sans Soi: Entretiens Avec Shri Ramakant Maharaj

'SOI SANS SOI' est un compagnon de 'JE SUIS' et des autres ouvrages d'entretiens de Nisargadatta Maharaj.
Shri Ramakant Maharaj est un Maître Réalisé Vivant qui est resté avec son Maître Shri Nisargadatta Maharaj depuis 1962 jusqu'à son Mahasamadhi en 1981. 

Un livre indispensable !